Tuesday, July 17, 2012

Fool's day

Bonjour, vous avez entendu les deux (enfin trois) nouveaux titres de Blur? Oui ils ont sorti deux (trois) nouveaux titres, après avoir dit qu'il n'y aurait plus de nouveautés Blur jamais never nunca MAI. Et ben Blur, ils jouent avec nos nerfs.




Blur ces 10 dernières années, c'est du grand n'importe quoi: à chaque fois qu'ils rejouaient ensemble ils se rappelaient pourquoi ils avaient finis par se détester alors ils resplittaient puis du temps passait et hop! De nouvelles idées communes. (Et hop! Un désastre aux Brit Awards!)


Non, je ne suis pas mauvaise langue. Ca m'énerve juste que des talents soient gâchés de cette manière - enfin surtout Graham Coxon parce que ses albums solos sont légèrement mille fois mieux que tous les Blur réunis (sauf Leisure qui est toujours trop cool); s'ils ne se supportent plus, pourquoi continuer? 
Le dernier album sous le nom Blur était déjà un désastre absolu (Think Tank auquel Coxon n'a quasi pas contribué puisque la tournée précédent (celle de Thirteen) était un échec humainement parlant), pourquoi ce serait meilleur aujourd'hui? Sans compter qu'il paraîtrait que Damon avait stoppé net l'enregistrement au bout de deux chansons, arguant la fin du groupe.


On a vu ce dont ils étaient capable séparés (principalement Albarn et Coxon) et avouons-le, c'est plus excitant que ces deux (trois) titres moisis.





Sans compter que même dans leurs discours sur leur propre avenir, ils ne sont pas d'accord. Quand Damon crie la fin, Graham nuance. Quand Graham se focalise sur sa carrière solo, Damon fait part de son envie de reformer Blur. 
Le seul titre un peu potable, c'est l'exclusivité du Record Store Day, Fool's day:





Non vraiment, s'il vous plaît arrêtez les gars, ne gâchez pas le beau souvenir que vous nous avez laissé. 

Sunday, July 15, 2012

One piece at a time

Bon matin.



Ce matin sur Inter, il y a eu une pub (je sais, pourquoi la radio publique diffuse t-elle des pubs alors qu'elle est subventionnée par notre argent et pourquoi bis les animateurs étant pour la plupart des anticapitalistes n'y crient pas au scandale?) concernant un théma d'Arte cet été.
Ce théma, il s'appelle "Summer of Rebels", ce qui évoque plein de choses: déjà parce qu'Arte a prouvé plusieurs fois son bon goût (type diffusion de Gimme Shelter, vieux Hitchcock en VO ou encore des docs historiques fort bien renseignés), ensuite parce qu'une chaîne partagée entre l'Allemagne et notre pays débile ne peut que nous faire avancer.

Summer of rebels, ça fait à la fois peur - parce que notre idéologie française a décrété qu'une seule catégorie de personne pouvait être "rebelle" (si si, google "rebelles de l'histoire" tu verras) et en même temps, on se dit qu'Arte nous prépare un point de vue intéressant. On s'imagine plein de trucs, de Nietzsche à La Fayette, en passant par LF Céline et Steve Reich (si tu as pensé à Lorenzo Lamas aussi...) bref ça fait potentiellement rêver.

Le rêve a duré 3 secondes puisqu'après avoir mentionné le titre de l'émission, la pub a dit "et ce soir, Johnny Cash (jusque là tout va bien, ils vont certainement diffuser le live at Folsom Prison) Johnny Cash donc et Joey Starr". Smiley interrogatif/dépression intense.

Joey Starr. Le type le moins rebelle du monde. Le type qui beugle uniquement parce que ça lui rapporte du pognon. L'un des types les plus politiquement correct du rap.

Mais ce n'est pas que l'on parle de Joey Starr qui m'énerve, c'est que l'on essaie de faire un parallèle entre Johnny Cash et lui. Entre l'homme le plus honnête du siècle et un bêta incapable d'entrer dans l'histoire de la musique car il n'a aucun talent. Mais qu'est-il passé par la tête d'Arte pour enchaîner les deux? Johnny Cash suffit pour une soirée, il y a MILLE choses à dire sur lui, des centaines d'anecdotes, de lives inédits ou encore d'interviews concernant ce côté rebelle (qui ne représente que 1% de sa personnalité) mais NON! Ils vont non seulement nous couper dans l'élan magnifique que Cash va créer mais en plus ils vont donner à la populace une image biaisée de ce merveilleux personnage! Oui Johnny a fait des concerts dans des prisons mais cela n'en fait pas un rebelle pour autant car si l'on s'attarde un peu sur sa vie, on se rend compte de la profonde humanité qui l'anime. Il n'y a aucun calcul chez Cash, que des émotions: ces concerts sont dus à sa proximité avec les prisonniers, il voulait leur offrir un moment de joie et de musique, un ersatz de liberté. En est-il rebelle pour autant?

Alors merde Arte France, laisse les rennes à l'Allemagne pour traiter de sujets aussi délicats (ou à moi tiens, ouais laisse les moi). On a déjà la télévision publique qui nous pourri la vie, t'as pas besoin de t'y mettre aussi.

Friday, July 13, 2012

How blue can you get?


Bonjour aujourd'hui, l'usurpation Bref.



Le premier épisode on se dit "tiens ça peut être marrant ça". Le deuxième "ça me rappelle un truc", le troisième "mais qu'est ce que c'est que cette merde?". Et pour cela, deux réponses:

La réponse au petit deux, c'est of course "Les lois de l'attraction": clique si tu l'oses.

La réponse au troisième point c'est: une avalanche de clichés racontés par un type tout ce qu'il y a de plus banal. Et la banalité, aujourd'hui personne ne sait la raconter.

Qu'ils pompent un truc ouvertement et le qualifient de projet original est déjà suspect, qu'ils trouvent le moyen d'étendre des évènements insignifiants et inintéressants de façon aussi crade, éventuellement, tout le monde a le droit de s'exprimer - on ne peut pas tous être Houellebecq - non ce qui m'épate, c'est que ça plaise autant. Ca veut dire qu'il y a des gens qui aiment regarder Bref avec sérieux. Et là, je me demande ce qu'ils pensent...
"Wah c'est trop vrai"?
"Hahaha il se pougne devant un porno"?
Big up au status facebook "ma vie est un épisode de Bref"... Ok mec, ça veut bêtement dire que ta vie, c'est de la merde. Et surtout, que TOUT LE MONDE S'EN TAPE. (Bon ok, il y a eu quelques drôles épisodes.)

Non en vrai, ce qui est gênant, c'est l'atmosphère que ces gens créent:
"j'suis triste, j'baise une meuf, j'suis content, j'baise une meuf": et on donne des leçons de morale aux intégristes.
"J'ai trompé ma copine, j'fais une dépression parce que la fille que j'aime ne m'aime pas" oh bah ça alors, les scénaristes ont 14 ans !
"Je fais rien de ma vie, j'ai pas d'ambition et je me touche regarde"
C'est comme s'il fallait mettre tout respect, toute morale de côté pour plaire aux gens, comme si la seule chose qui comptait pour être cool c'est niquer des filles, se montrer à l'extrême et avoir un boulot de merde sans aucune envie d'évoluer, sans rêves ni envies, sans passion. C'est sans doute la plus terrible représentation de la "jeunesse", l'antithèse déprimante qui effraie au plus haut point.

Au final, pourquoi se casser le cul à être inventif quand la médiocrité a quartier libre? Non parce que ça m'étonnerait qu'ils se triturent les neurones en fait, c'est pour ça que j'ai employé l'expression avec le mot "cul" (pardon maman) (non en fait ma mère ne lit pas mon blog) (elle ne sait pas que j'en ai un) (tiens c'est comme ces gens qui ont leurs parents sur facebook, je passe à côté parce qu'à moi, on m'a toujours dit "non mais je suis ta mère, pas ta copine" option "toi tu me racontes tout moi je te raconte rien for your innocence's sake") (je t'aime maman).

Et bon anniversaire Youri!

Sunday, July 8, 2012

Sweet home Chicago

Bonjour aujourd'hui, message pour Marc Webb et James Vanderbilt: quand on ne sait pas faire un film ON N'EN FAIT PAS (connards).



 Merde à la fin, ce n'est pas parce que les adaptations de comics sont à la mode que l'on doit s'en taper des nazes à longueur de journée si?!
Quand notre curriculum vitae inclut des clips de Miley Cyrus ou l'écriture de la bouse qu'est Wolverine, est-ce que l'on se lance dans l'élaboration d'un nouveau Spider-man? Est-ce quand on est gros on fait du mannequinat? NON.

 Alors oui, le nouveau Spider-man est une merde absolue. Je me suis demandée comment ils étaient venus à l'idée d'en écrire un nouveau:
"Kikou mec ça va?
-Kikou lol tranquille j'ai fini le clip d'Avril Lavigne! J'suis trop content! Et toi?
-Lol moi j'm'ennuie un peu j'ai fini de regarder mon Wolverine pour la 147e fois, j'suis vraiment l'meilleur. 
-Lol besta t'es trop fort! T'sais hier j'ai regardé Spiderman et franchement c'est nuuuuul on devrait en faire un!
-Mais ouiiiii! C'est qui en plus ce Sam Raimi là? Genre il a jamais regardé les dessins animés nouvelle génération pffff. Allez on va lui faire la misère!
-Yeah j'appelle papa pour qu'il nous pistonne!"

 Franchement j'vois pas. Je ne comprends pas comment les producteurs (en l'occurrence Stan Lee & Cie) peuvent filer du blé à des incompétents pareils (dit une fille qui habite dans un pays où l'on paye 34 ministres à rien foutre à part des conneries).
 Donc c'est un film qui se veut être un retour aux origines, sur le pourquoi de l'homme araignée & son enfance. Sauf que cette partie, qui aurait pu être très intéressante si bien traitée, ne dure qu'une trentaine de minutes suivie du scénar' de base: il découvre ses pouvoirs, les apprend et combat un gros lézard. Fin de l'histoire. *sigh*

Les dialogues ne valent pas un clou, la mise en scène est effrayante, les scènes de combats sont irregardables (souvenir ému de la scène de l'hôpital dans Spiderman 2), les acteurs sensés être lycéens ont 35 ans, avec la gueule du vilain, on se croirait dans un mauvais remake de Godzilla et le fameux "with great power comes great responsibilities" n'est pas cité (pourquoi sortir une phrase magnifique histoire de relever le niveau?) non, à la place, une tirade de 3 pages qui veut dire STRICTEMENT la même chose; je continue ou ça va vous pigez? Bon en même temps, je l'ai bien cherché vu que j'y suis allée mais merde, personne ne m'a dit que ça allait être un mauvais remake d'un film à peine âgé de 10 ans! Sympa l'anniversaire, ces mecs doivent vraiment détester Sam Raimi.

 Bref, ce Spider-man est un déchet, mais au moins, on ne se tape plus cette conne de Mary-Jane et franchement, ça évite aux deux andouilles sus-citées de trépasser sous mon courroux.

Sunday, April 29, 2012

American Son

Bonjour aujourd'hui, Levon Helm.

Il est mort.
Alors je sais, c'est normal, on meurt tous un jour (sauf les beaux) mais quand c'est quelqu'un d'aussi talentueux, ça fait toujours mal au coeur - sauf pour Johnny Cash parce qu'il a retrouvé June là-haut et on ne peut qu'être heureux pour leur magnifique amour (je sais pas vous mais moi je continue de lui parler parfois, entre deux sanglots sur les American Recordings) ANYWAY, revenons à nos moutons, la mort c'est triste, on se demande toujours pourquoi ce sont toujours les meilleurs qui partent le plus tôt. Si c'était Line Renaud - ou à tout hasard Fidel Castro - qui avait été terrassée par un cancer, ben j'en aurais pas eu grand chose à foutre. Mais là, on parle de lui:


(le batteur, si jamais tu émerges en 2012 - selon les incas, t'as quand même mal choisis ton moment)

J'ai une admiration sans bornes pour les batteurs, c'est un fait (syndrome John Bonham) donc forcément, le style particulier de Levon ajouté à sa voix country (lead vocals, je le précise car c'est assez rare) m'a très vite subjuguée; il est l'exemple parfait du musicien à l'ancienne qui vient de là qui vient du blues. Il a commencé avec Ronnie Hawkins (The Hawks), a accompagné Bob Dylan quand il est passé électrique (que les connards de fans/hippies n'ont pas accepté (c'est normal, c'est le hippie qui fout rien qui décide attends)) après quoi, il retourna fissa fissa in da Arkansas. Un peu heureusement parce qu'après re-naquit The Band (une sorte de mutation au fil de concerts & rencontres). THE Band. Jusqu'à The Last Waltz, dont j'ai déjà parlé ici (http://thecelsessions.blogspot.fr/2010/06/night-they-drove-old-dixie-down.html)

Une référence. TOUS les musiciens blues/folk/rock s'en sont inspirés. Tous. Sauf en France hein, nous on avait Dave et Sheila. Bon ok, Levon n'intéresse personne ici, on n'a même pas eu droit à un petit hommage, que dalle, alors qu'aux 'Statzunis, il y a eu PLEIN de célébrations, des unes, des covers etc. Enfin une reprise de The Band, c'est comme se faire expliquer la Critique de la Raison Pure par un étudiant en sociologie, ça ne sert à RIEN.

Alors je ne vous ferai pas l'affront de poster une vidéo d'une quelconque cover, on va juste se recueillir un peu en maudissant notre pays dénué de sens musical.

Thursday, February 9, 2012

Evil

Je voulais écrire un article sur le concert de Björk au Hall of Science mais j'en suis incapable, je suis désolée.
Peut-être arriverez-vous à imaginer en écoutant Biophilia dans le noir ou en plein jour, en regardant un documentaire sur le cosmos, en faisant l'amour, je ne sais pas.

Ce que je vais faire à la place c'est vous poster la reprise de Howlin' Wolf par Tom Jones et Jack White, au moins, vous ne serez pas venus pour rien.




Le premier qui me sort que je parle trop de Jack, je... Hum ok, j'en parle beaucoup c'est vrai.
Mais flûte, c'est pas de ma faute s'il a autant de talent! C'est encore moins de ma faute s'il sait EN PLUS s'associer à d'autres types tout aussi talentueux (sauf une dont on taira le nom Alison) que l'on pensait animateurs de bateaux de croisière (coucou Florence). Après Jeff Beck, Jack fait chanter du blues à Tom et bien sûr, ne serait-ce qu'avec son doigté légendaire (je sais, moi aussi je me demande), c'est... merveilleux (putaincesttropdelabombeaaaaahjekiffejekiffejemegakiffe!!)

Ce doit être dommage d'être sourd quand même.

Monday, January 30, 2012

Sugar never tasted so good

Bonjour aujourd'hui, I bloody love 2012.

Musicalement.

J'ai toujours rêvé d'une nouvelle comme celle-ci, et il l'a fait. Enfin.

Jack White sort un album solo le 23 avril 2012, Blunderbuss.

En attendant (et elle va se faire sentir) on peut écouter le premier extrait sur son site, Love Interruption.



Un nouveau Final Fantasy et un album solo de Jack, 2012 me sur-comble!

Vous pourrez me demander n'importe quoi cette année, rien n’altérera mon allégresse.
Phoenix peut être élu groupe de la décennie, Morrissey faire une cover de Led Zeppelin, Justice continuer d'exister, je ne pesterai pas. Enfin, presque pas. Enfin un peu quand même hein, j'ai un sens critique.

Oh puis non je m'en tape, Jack White a sorti un album solo.